Nos langues

Translatus travaille exclusivement avec des locuteurs natifs diplômés de l’enseignement supérieur ou qualifiés dans leur domaine de spécialisation. Ces traducteurs peuvent saisir et reproduire toutes les nuances et subtilités de la langue. Afin de pouvoir maintenir ce niveau d’exigence, nous nous sommes spécialisés dans les langues d’Europe du Sud-Est. Ces choix assumés nous permettent d’être en mesure de vous proposer des services d’expertise et de vous garantir la perfection.

Bosnien

Le bosnien, ou bosniaque, est une des langues officielles de la Bosnie-Herzégovine, du Monténégro et d’une partie du Kosovo. A l’époque de la Yougoslavie socialiste, le bosnien, le serbe, le croate et le monténégrin constituaient la langue « serbo-croate ». Depuis la dissolution de l’ancienne fédération, le bosnien est considéré comme une langue à part entière. Cette langue indo-européenne appartient au groupe des langues slaves méridionales.

D’un point de vue linguistique, le bosnien est très proche du serbe et du croate, sur la base d’un dialecte plus proche du croate que du serbe cependant. La différence remarquable réside dans le nombre important de mots issus de langues orientales telles que le turc, le persan et l’arabe. Certains termes seront donc utilisés avec la racine slave, d’autres avec la racine orientale ce qui peut rendre la traduction complexe. C’est pourquoi seul un locuteur natif de la langue est en mesure de traduire parfaitement un texte vers le bosnien.

Bulgare

Le bulgare est une langue du groupe des langues slaves méridionales et compte près de 8 millions de locuteurs en Bulgarie et 1 million dans le monde. C’est une des langues de l’Union Européenne depuis 2007.

On trouve également des communautés linguistiques en Hongrie, Roumanie, Serbie, Slovaquie, Ukraine tout comme en Grèce, Israël, Turquie, Moldavie, au Canada et aux États-Unis.

Les premières traces écrites en Bulgare remontent au 9ème siècle ce qui est en fait une des plus anciennes langues slaves attestées. Les Bulgares sont le premier peuple slave à avoir adopté l’alphabet cyrillique. Aujourd’hui langue de l’Union Européenne, le bulgare a introduit un 3ème alphabet au sein de l’UE aux côtés de l’alphabet latin et du cyrillique grec.

Le bulgare moderne date du 16ème siècle et est très proche de son voisin macédonien. Le lexique bulgare est très influencé par le grec et le turc mais aussi, à l’époque contemporaine, par le russe, l’allemand et le français.

Croate

Le croate est une langue du groupe des langues slaves méridionales parlée par les Croates. Du point de vue de la linguistique comparée, c’est l’une des variantes standard d’un dialecte commun. Les autres langues, basées sur ce même dialecte, sont le serbe, le bosnien et le monténégrin. Cette langue, le serbo-croate, langue officielle de l’ex-Yougoslavie, a aujourd’hui disparu pour laisser la place à quatre langues officielles : le croate, le serbe, le bosnien et le monténégrin.

Le croate est aujourd’hui la langue officielle en Croatie et l’une des langues officielles en Bosnie-Herzégovine. On estime à 7 millions le nombre de locuteurs de croate dans le monde dont 4 millions en Croatie. Ainsi, on retrouve des locuteurs natifs de croate notamment en Hongrie, dans le Burgenland autrichien, en Amérique du Nord et du Sud (Chili, Argentine…), en Australie et Nouvelle-Zélande. Avec l’admission de la Croatie dans l’Union Européenne le 1er Juillet 2013, le croate est devenu l’une des langues officielles de l’UE.

Le croate utilise l’alphabet latin augmenté d’un certain nombre de diacritiques, caractères spéciaux comme les accents sur certaines lettres.

Si la Croatie est un pays de taille modeste, elle est cependant composée de dialectes régionaux distincts qui peuvent parfois poser problème à l’intercompréhension. Cela souligne d’autant plus l’importance de travailler avec des traducteurs locaux qui sont familiers de ces variations régionales.

Macédonien

Le macédonien est une langue appartenant au groupe slave méridional de la famille des langues indo-européennes. Cette langue est issue de l’évolution du slavon (utilisé encore comme langue liturgique) et n’a donc pas de lien avec la Macédoine d’Alexandre le Grand. On compte 2,5 millions de locuteurs de macédonien. C’était la langue de l’ancienne république socialiste de Macédoine au sein de l’ex-Yougoslavie. Aujourd’hui, en dehors des frontières de Macédoine, on parle le macédonien en Albanie et Serbie, où il a le statut de langue minoritaire, mais également en Bulgarie, Grèce, Australie, aux États-Unis et au Canada. La langue se retranscrit en alphabet cyrillique, similaire à l’alphabet serbe à l’exception de trois lettres.

D’un point de vue linguistique, le macédonien est très proche du bulgare. Certains considèrent même le macédonien comme étant une variante dialectale de cette langue. Pourtant, les différences entre les deux langues existent et il est très important d’être capable de faire la différence.

Monténégrin

Le monténégrin est une variante de l’ancien serbo-croate. C’est la langue officielle du Monténégro, État indépendant depuis 2007. Le monténégrin est parlé également en Croatie, Serbie, Bosnie-Herzégovine, Kosovo et Albanie.

La différence entre monténégrin et serbe est ténue à tel point que certains locuteurs au Monténégro refusent de faire la différence entre les deux langues. C’est une des raisons pour laquelle il est très difficile de savoir le nombre de locuteurs qui pratiquent cette langue.
La question de savoir si le monténégrin est une langue à part entière ou une simple variante dialectale régionale est sujet à débat. Quoi qu’il en soit, Croates, Serbes, Bosniens et Monténégrins n’ont aucun mal à se comprendre et communiquer.

Le monténégrin utilise à la fois les alphabets latin et cyrillique. Toutefois, l’alphabet latin tend à supplanter progressivement l’influence du cyrillique dans la presse notamment.

Roumain

Le roumain est une langue parlée par près de 24 millions de personnes. En plus de la Roumanie, on trouve d’importantes communautés linguistiques en Moldavie, Ukraine et dans une partie de la Serbie. C’est aussi la langue seconde de 4 millions de personnes dans le monde. Depuis 2007 et l’entrée dans l’Union Européenne, le roumain est une des langues officielles de l’UE ce qui a contribué à augmenter son importance sur la scène internationale.

En Europe de l’Est, dominée par l’influence slave, le roumain est la seule langue latine. Elle a gardé de nombreuses marques des invasions dont la région a été le théâtre. Aujourd’hui, la langue la plus proche du roumain est l’italien. Et, si les Roumains parviennent souvent à comprendre leur cousine latine, l’inverse est beaucoup plus rare car le roumain a intégré de nombreux mots slaves dans son corpus lexical…

Serbe

Le serbe est la langue officielle de la Serbie et l’une des langues officielles en Bosnie-Herzégovine, au Monténégro et au Kosovo. C’est également une langue minoritaire reconnue en Croatie, Macédoine, Roumanie, Hongrie et Slovaquie. On compte près de 12 millions de locuteurs de serbe dans le monde, notamment en Europe occidentale, Australie et États-Unis.

La langue serbe appartient au groupe des langues slaves méridionales et est très proche du croate et du bosniaque. Beaucoup de gens considèrent souvent à tort que serbe et croate ne sont qu’une seule et même langue, héritage de confusions entretenues par le serbo-croate qui était la langue officielle de l’ancienne fédération.

Aujourd’hui, les différents pays issus de l’ex-Yougoslavie tendent à développer leur propre langue nationale. Cependant, il faut noter que les différences entre serbe et croate, par exemple, restent assez mineures et qu’elles ne gênent pas l’intercompréhension.

Le serbe peut se retranscrire en alphabet latin et cyrillique. Si le cyrillique est utilisé principalement dans les documents officiels, l’alphabet latin est souvent privilégié dans la presse et les médias en général.

Slovaque

Le slovaque est la langue officielle de la Slovaquie et une des langues officielles de l’Union Européenne. La diaspora slovaque a largement contribué à diffuser cette langue dans le monde qui compte aujourd'hui plus de 5 millions de locuteurs natifs. Les principales communautés linguistiques résident en Roumanie, Hongrie, Serbie, Croatie, Bulgarie, Pologne, Russie, Australie, aux États-Unis et au Canada ainsi qu’en Europe de l’Ouest.

Avec le polonais, le tchèque et le sorabe, le slovaque appartient au groupe des langues slaves occidentales. Le slovaque est compris par beaucoup de locuteurs de langues slaves et de ce fait parfois prénommé « esperanto des langues slaves ».
Le slovaque est particulièrement proche du tchèque avec qui il partage une histoire commune au sein de l’ex-Tchécoslovaquie. Il existe ainsi une vraie tradition de bilinguisme entre locuteurs de tchèque et de slovaque. Cependant les différences et nuances entre les deux langues ne sont pas à négliger, bien au contraire, seuls des traducteurs natifs sont en mesure d’éviter les erreurs et confusions qui pourraient altérer la qualité de la traduction.

Slovène

Le slovène est une langue du groupe des langues slaves méridionales. Elle est utilisée principalement en Slovénie, petit pays du sud de l’Europe centrale. On estime à 2,5 millions le nombre de locuteurs de slovène dans le monde, essentiellement dans les pays limitrophes. Depuis 2004, le slovène est devenu une des langues officielles de l’Union Européenne.

Le slovène est l’une des plus anciennes langues slave répertoriées. Les plus anciens documents écrits dans un dialecte slovène sont les manuscrits de Freising (en Bavière), datés entre 972 et 1022. Le système d’écriture est basé sur le latin augmenté d’accents.
A la différence du bosnien, du croate et du serbe qui sont étroitement liés les uns aux autres, le slovène possède une base lexicale propre avec d’importante différences grammaticales, orthographiques et phonétiques qui le rend non-compréhensible pour ses voisins linguistiques.

Le slovène n’est pas une langue très répandue mais son importance s’est accrue depuis l’entrée du pays dans l’Union Européenne. Nos traducteurs de langue slovène sont rigoureusement sélectionnés et spécialisés dans les projets qui leur sont assignés.

Tchèque

Le tchèque est la langue officielle de la République tchèque et compte près de 13 millions de locuteurs dans le monde. Il est parlé également en Slovaquie et dans une partie de l’Autriche mais aussi en Allemagne, aux États-Unis et au Canada. C’est une des langues officielles de l’Union Européenne depuis 2004.
Les premiers documents écrits et chants religieux en langue tchèque datent du 12èmesiècle. Des passages de la Bible sont traduits dans cette langue au 14ème siècle.

L'alphabet tchèque est issu de l'alphabet latin, auquel ont été ajoutées des lettres modifiées par des signes diacritiques. D’un point de vue linguistique, c’est une langue très proche du slovaque dont les liens ont été accentués par l’histoire commune des Tchèques et Slovaques au sein de l’ex-Tchécoslovaquie. Il existe depuis cette époque un vrai bilinguisme et les deux États reconnaissent aujourd’hui les documents officiels écrits dans les deux langues.

La différence subtile entre ces deux langues requiert donc des traducteurs locaux, seuls à même d’éviter des erreurs qui pourraient nuire à votre crédibilité.

Demandez un devis CONTACTEZ-NOUS